La bureautique

Les imprimantes 3D

Imprimante 3d

L’histoire de l’impression 3D

L’imprimante 3D connue aussi sous le nom d’imprimante tridimensionnelle est une révolution dans le monde industriel. Fruit de l’imagination de Charles Hull, il est apparu dans les années 75. C’est un périphérique qui peut réaliser des objets 3D à partir d’un fichier informatique où l’objet est modélisé. Certes, l’appareil était destiné aux professionnels, mais en peu de temps, les particuliers ne tardent pas à l’acheter. Pour que tout le monde puisse en avoir, son prix n’a cessé de diminuer.

Le fonctionnement des imprimantes 3D

L’imprimante 3D est facile à utiliser et son fonctionnement se rapproche aux imprimantes à jet d’encre ou lasers. Le principe consiste à traduire le dessin d’un objet réel en 3D. Pour avoir le résultat escompté, la machine pose et solidifie de la matière couche par couche. Pour cela, la machine utilise un fichier numérique 3D ou CAO. Elle imprime l’objet modélisé en 3D par une buse. L’imprimante 3D n’utilise par de cartouche d’encre, mais du métal, de la poudre, de la céramique, du verre recyclé, du plastique, de la résine et bien d’autres encore.

Les avantages d’une imprimante 3D

Contrairement aux imprimantes traditionnelles, l’imprimante 3D est l’avantage d’être moins encombrante et peu onéreuse. Elle permet de fabriquer des objets sans faire des assemblages. Au besoin, on peut faire des pièces uniques sur commande, même des objets très petits. Avec l’impression 3D, il y a très peu de gaspillage de matière. Pour ceux qui cherchent un design optimisé et de qualité professionnelle, rien de tel que l’imprimante 3D. Mais son plus grand atout, c’est qu’elle permet d’économiser du temps et de l’argent. On trouve facilement des imprimantes 3D prêtes à l’emploi avec des kits, mais qui sont chères. Pour les petits budgets, on peut acheter des pièces individuelles pour créer sa propre machine à impression 3D.